Skip to main content Help Control Panel

Bénés In Marciac

{ Diffuseur de bénévoles ! }

Jazz In Marciac «  

Que faire et comment réagir à un concert de jazz ?..

Le mépris gronde souvent entre les rangs, entre les partisans du "applause" automatique et les aficionados de l'écoute intégrale...

Voilà une petite tradution perso d'un article de AllYourJazz qui, avec une tonalité un tantinet professorale, fait le point :

Où s'asseoir ?

I) La plupart des concerts de jazz offrent aussi quelques places ouvertes. Rien d'officiel ou formel, asseyez-vous là où vous le souhaitez, vous aurez quand même du bon temps. Cela étant dit, voici quelques conseils pour le noobies à retenir. Comme la plupart des autres concerts, essayez d'éviter le centre du premier rang (sièges ou tables) - surtout si vous arrivez en retard. La plupart du temps, ces places sont habituellement réservées aux spectateurs VIP (à savoir la famille, les amis, et même pour les artistes interprètes à différents moments dans le spectacle). S'i il y a pas mal de gens assis, et que les sièges avant ne sont pas pris, il y a une raison à ça...

C'est aussi un jeu subtil, le placement. Certains préfèreront une vision directe des musiciens et de l'ensemble du groupe, d'autres voudront observer le jeu d'un instrumentiste en particulier, son déplacement, son attitude envers ses partenaires...

Assis en retrait vers l'arrière de la salle n'est pas nécessairement une mauvaise chose du tout. Le jazz n'est pas si formel quant à l'attribution des places, et votre confort reste la priorité. Asseyez-vous où vous vous sentez à l'aise.

Les enrhumés et autres "éternueurs/tousseurs" feraient bien e se décaler un peu du centre de la salle pour ne pas gêner l'auditoire...

Enfin, les retardataires doivent toujours se déplacer rapidement et silencieusement à l'endroit le plus pratique (même si cela signifie debout), de manière à ne pas détourner l'attention des musiciens ou des auditeurs. C'est du bon sens...

II) Il y a un autre scénario en ce qui concerne les places assises, celui du dîner en musique de variété. Des places sont assignées pour le repas (habituellement déterminées par un hôte ou une hôtesse), vous y demeurerez pour l'intégralité du spectacle. En de rares occasions, cela peut changer entre le repas et le concert, dicté par le cours des événements dans la nuit (dîner, pause, boire, musique).

Applaudissements

Probablement l'une des plus confuses situations, et parfois des plus controversées : dans le jazz, ce qui est de l'ordre de la performance s'applaudit. Les spectateurs montrent généralement leur appréciation pour les musiciens, mais la plupart sont réticents à le faire en raison de leur manque d'expérience avec la musique - Résultat: le groupe peut parfois percevoir cela comme un échec.

Généralement, le scénario un peu formel se compose comme suit : le groupe est applaudi à son entrée sur scène, puis après chaque chanson, et quand le concert se termine (généralement, on se défoule à ce moment s'il était exceptionnel). Des conventions à peu près gravées dans le marbre. Le conseil des justes : si vous ne savez pas si le morceau est bien terminé, attendez que les autres commencent leurs applaudissements... situation courante dans le jazz qui cumule de nombreuses réinterprétation, voire recomposition, des thèmes musicaux.

Mais qu'en est-il des solos et chorus ? Bonne question.. Le solo est d'abord une occasion pour le musicien d'afficher une expression personnelle à l'occasion d'un tapis rouge tendu par ses partenaires. Il est la vedette, quelques secondes, et propose une saveur, un message, un discours, une invitation au voyage. S'il n'y a pas de réponse de la foule, le message n'a pas été reçu comme espéré. En bref, les applaudissements à la fin des solos sont appréciés, même s'il est vrai qu'ils marchent allègrement sur la reprise du thème par le groupe, et que celle-ci est parfois plus intéressante que le solo qui précédait...

Cela dit, pour ne pas passer pour un gonzo :

I) Applaudir après chaque solo est sympa; les modérer un minimum aussi. La manifestation du spectateur, à ce moment-là du concert, est une mention courte. D'après certains témoignages piochés dans le jazz new-yorkais, 4 à 5 secondes devraient suffire...

II) En général, quand il y a plusieurs solistes jouant les uns après les autres, il y a une progression où le leader sera en dernier. D'où une progression du volume des applaudissements...

III) Crier n'est généralement pas la meilleure façon de réagir après un solo, bien que les occasionnels "oui" ou "Woo-hoo" soient légitimes. On s'abstient de débordements verbaux en tout cas, à moins que vous ne soyez une connaissance personnelle du musicien.

(IV) Il n'est pas rare d'entendre un spectateur passionné gratifier de son commentaire ou son petit applaudissement un solo en plein milieu... C'est qu'il vient de se passer quelque chose de remarquable dans ce solo, comparé à ce qu'il en a entendu d'habitude. Si vous n'êtes pas aficionado de jazz, laissez courir...

Evidemment, toutes les règles sont faites pour être transgressées...

Comments

avatar
Sayarath Vilayfrom Montpellier
116 posts

on Jan. 12 2011


ça aurait pu être écrit par Michel

 

-----
redacteur_jac.png
publier-un-article.png

 
J.Juraver

avatar
on Feb. 11 2010

Béné, webmaster, community fertilizer
Tools
* Post a comment
Share
* Invite participants
* Print this page
Monitor
Recent files
Recent comments
tn