Skip to main content Help Control Panel

Bénés In Marciac

{ Diffuseur de bénévoles ! }

JAC 2013 «  

JAC n°02 - Virginie et Benson font un tabac

SELECT categories.* FROM yacs_members AS members, yacs_categories AS categories WHERE (members.member LIKE 'article:2122') AND (members.anchor LIKE 'category:%') AND (categories.id = SUBSTRING(members.anchor, 10)) AND ((categories.active='Y') AND ((categories.expiry_date is NULL) OR (categories.expiry_date <= '0000-00-00 00:00:00') OR (categories.expiry_date > '2019-01-16 01:44:58'))) ORDER BY rank, title, edit_date DESC LIMIT 0,40
1016: Can't open file: 'yacs_categories.MYI'. (errno: 145)

Teychené et George ne nous ont pas roulés. On ne va pas mégoter : le plaisir était sans filtre !
Virginie Teychené at Jazz In Marciac 2013 Pennsylvannia, twenty-one, oh-oh-oh...Le concert n’est pas encore commencé qu’on a envie de swinguer et de fredonner. En première partie de soirée, la prometteuse Virginie Teychené met le paquet en ouvrant la soirée par ses volutes en chantées. On est comme sur un nuage, emporté par des tempos et des ambiances différents, bercé par des sonorités variées aux accents toniques, soufflé par son sens du swing. Le groove, comme dirait une blonde, « c’est comme une cigarette, ça brûle et ça monte à la tête, on ne peut plus s’en passer ».

Et pour cette fois, ce n’est nocif ni pour nous, ni pour notre entourage. Et puis quand l’harmonica va, tout va. Ce n’est pas Olivier Ker Ourio, chromatique chronique, qui dira le contraire. Il accompagne notre brune aux airs de gitane pour faire renaître de leurs cendres des thèmes déjà couronnés de succès mérités (Grand Prix du Jury et Prix du public à Juan-les-Pins).

Ça tombe bien, la nuit s’annonce, c’est la retraite aux flambeaux. Il est temps d’allumer le feu. Benson nous fait craquer : passant d’une chanson-hit hot à un chaud slow, le crooner met le feu aux poudres, électrisant l’atmosphère. Sans artifice, il fait feu de tout bois, ravivant la flamme de la querelle des anciens et des modernes en enchaînant ses anciens succès et ses nouveautés avec inspiration. Ça illumine de partout, on se croirait « on Broadway ». George Benson réconcilie tout le monde : chanteur, guitariste, compositeur, sideman prisé, le new boss guitar, nous emmène d’Est en Wes (Montgomery) : il a vraiment tout d’un Grant (Green). Il ne fait pas le show, il est le show. La guitare chante, littéralement; elle accompagne divinement son scat, c’est sa marque de fabrique.

L’audience en redemande, le rappel est à l’ordre du jour : le public brûle de le réécouter, il ne s’y est pas trompé, il n’y a pas de fumée sans feu.

Charles et Christian

Comments


 
Team JAC

avatar
on Aug. 8 2013
from Marciac

La rédac Jazz Au Coeur
Tools
* Post a comment
Share
* Invite participants
* Save as PDF
* Copy in MS-Word
* Print this page
Monitor
Recent files
Recent comments
tn