Skip to main content Help Control Panel

Bénés In Marciac

{ Diffuseur de bénévoles ! }

JAC 2013 «  

JAC n°06 - Louis et François Moutin

SELECT categories.* FROM yacs_members AS members, yacs_categories AS categories WHERE (members.member LIKE 'article:2130') AND (members.anchor LIKE 'category:%') AND (categories.id = SUBSTRING(members.anchor, 10)) AND ((categories.active='Y') AND ((categories.expiry_date is NULL) OR (categories.expiry_date <= '0000-00-00 00:00:00') OR (categories.expiry_date > '2019-01-16 01:38:09'))) ORDER BY rank, title, edit_date DESC LIMIT 0,40
1016: Can't open file: 'yacs_categories.MYI'. (errno: 145)

Interview des artistes | « En réalité, un solo réussi est un solo inspiré. »

(JAC) Composez-vous à deux ? Sur quel(s) instruments(s) ? Pouvez-vous nous expliquer votre processus de création ?

Louis & François Moutin at JIM 2013(Louis & François) Oui, nous composons généralement à deux, sauf pour ce dernier album, pour lequel nous avons davantage travaillé chacun de notre côté en échangeant nos suggestions. On s'envoie nos idées et on rebondit. Cela peut se faire sur la guitare, ou le piano, qui est un instrument orchestral, mais on peut aussi composer sans instrument.

Le fait de former ce qu'on appelle la section rythmique rend-il justement la composition différente ?

(Louis & François) C'est possible... l'écriture rythmique nous sert de canevas, quoiqu'il y ait une évolution avec cette formule en quintet, qui nous oriente un peu plus vers un côté « mélodiste ». Le rythme d'une compo vient du rythme de notre vie, comment on danse, comment on fait la fête,...c'est d'ailleurs pour ça qu'on a choisi ces instruments !

François, quel est le secret d'un solo de contrebasse réussi ?

(François) Il n'y a pas de secret ! En tous cas, pas plus que pour n'importe quel instrument. En réalité, un solo réussi est un solo inspiré. Il faut faire parler son instrument lors d'un chorus, il faut s'exprimer, raconter une histoire.

Louis, quel est le secret d'un solo de batterie réussi ?

(Louis) Ce qui compte, c'est la construction. Il faut que ce soit fluide, qu'il y ait la connexion avec les autres musiciens. Ce qui est bien, c'est quand on n'a plus l'impression de jouer d'un instrument ou d'un autre, mais que la musique arrive comme une évidence, qu'il n'y a plus besoin de penser.

D'après vous, quelle est la place du jazz joué par des musiciens français ?[/subtitle](Louis & François) Elle n'est pas assez importante. C'est dommage. Le public s'oriente souvent vers des têtes d'affiche américaines. Pourtant, tous mes projets naissent aux Etats-Unis !

Quelles voies restent à explorer dans le jazz ?

(Louis & François) Ce qui reste à découvrir, on ne peut pas le prédire ! C'est ça qui rend la recherche intéressante ! Toutefois, depuis dix ans, je pense qu'on explore plutôt tout ce qui a trait au rythme, car d'un point de vue harmonique et mélodique, beaucoup de choses ont été déjà faites ! Mais, c'est surtout la personnalité des gens qui fait changer la musique. C'est le regard des compositeurs qui est important, leur désir, leur façon de capter le monde.

Propos recueillis par Pascal

Comments


 
Team JAC

avatar
on Aug. 26 2013
from Marciac

La rédac Jazz Au Coeur
Tools
* Post a comment
Share
* Invite participants
* Save as PDF
* Copy in MS-Word
* Print this page
Monitor
Recent files
Recent comments
tn